La multinationale Coca-Cola a diminué la taille de ses bouteilles

La multinationale Coca-Cola a diminué la taille de ses bouteilles

La célèbre marque de soda américaine a réduit la taille des bouteilles de Coca-Cola depuis le début de l’été. En même temps, cette entreprise a augmenté le prix de cette boisson.Qu’est-ce qui explique cette diminution de la taille de ses bouteilles ? Les réponses sont à découvrir dans les lignes suivantes.

Les bouteilles de Coca-Cola sont plus petites, mais plus coûteuses

Les consommateurs de la boisson sucrée Coca-Cola ont remarqué que la taille des bouteilles de celle-ci a diminué discrètement. En effet, au lieu d’absorber 2 litres, ils doivent se contenter d’une quantité de 1,75 litre. Il en est de même pour le Coca de 1,5 litre qui est passé de 1,25 litre. De ce fait, 0,25 litre de contenance de ces deux récipients a été enlevé. En même temps, le prix de ces produits a augmenté. En effet, si la bouteille grand format a été vendue à 1,71 euro auparavant, celle-ci coûte désormais 1,76 euros. Aussi, le soda de 1,25 litre est actuellement livré à 1,48 euros tandis son prix a été de 1,42 euros avant.

Par conséquent, la clientèle se sent trompée. Les fournisseurs ont en effet le droit de modifier la taille de leurs produits s’ils s’engagent à respecter les législations françaises et européennes. Or, cette élévation de prix, même à quelques centimes, ne semble pas juste aux regards des clients et n’est pas conforme à ces législations. Pour expliquer cette situation, le directeur de la communication de Coca-Cola European Partners, Alexandre Poncet, a noté sans aucune précision que « les prix de revente des bouteilles sont déterminés par les enseignes de distribution. »

Pourquoi la marque Coca-Cola a-t-elle diminué la taille de ses bouteilles ?

e procédé de diminution de quantité d’un produit est une pratique marketing appelée « downsizing ». En outre, depuis 2009, les fabricants sont libres de vendre leurs produits en suivant ou non un format standardisé comme 500 g ou 1 kg. Aussi, cette stratégie est utilisée par un grand nombre d’entreprises en cas de difficulté. Entre autres, les marques Sprite, Breizh Cola ou Lipton IceTea ont modifié la concentration de sucre dans leurs produits pour faire face à la nouvelle législation au sujet de la taxe soda. C’est la même raison pour laquelle, la multinationale Coca-Cola a opté pour ce changement. En effet, depuis le premier juillet 2018, la nouvelle taxe relative à la boisson sucrée a été mise en place. À ce propos, cette prestation se calcule en fonction de taux de sucre dans les boissons.

Pour rappel, le but de la nouvelle disposition sur la taxe soda est de mieux diminuer le sucre dans l’alimentation des humains, car celle-ci nuit à la santé. Aussi, les boissons peu sucrées ne seront plus taxées tandis que celles plus sucrées trouveront leur taxe doublée. De ce fait, les industriels devront reformuler leurs boissons afin de moduler convenablement le taux de sucre.